Mina Grossman-Ianni

Mina Grossman-Ianni a connu une carrière très diversifiée. Elle a commencé par une incursion dans le monde des médias et des arts qui a duré 25 ans. Après ses études de cycles supérieurs en langues modernes et littérature à l’Université de Toronto et à la Sorbonne à Paris, elle a travaillé à la radio et à la télévision de CBC et Radio-Canada en français et en anglais. D’abord journaliste, puis productrice, elle est devenue directrice des programmes pour Radio-Canada à Windsor et directrice de la radio française à Toronto. Pendant son mandat, CBEF, la radio francophone de Windsor, a remporté deux prix nationaux. Ensuite, elle a accepté d’assumer la direction générale de l’Orchestre symphonique de Windsor. Ses qualités de chef de file lui ont valu le Prix du lieutenant-gouverneur pour les arts en 2001 et 2003. Elle a reçu plusieurs distinctions comme le prix Hadassah de la femme de l’année en 2000, la Médaille du jubilé de la Reine en 2002 et des doctorats honorifiques de l’Université de Windsor en 2003 et de l’Université Assumption en 2008. Elle a été nommée femme de l’année en 2005 par le Women’s Incentive Centre de Windsor. Elle a reçu le prix Betty Webster d’Orchestres Canada en 2008 pour sa contribution à l’avancement de l’Orchestre symphonique de Windsor. Elle a été la présidente fondatrice du Réseau local d’intégration des services de santé d’Érié St-Clair de 2005 à 2011. Elle a siégé à de nombreux conseils d’administration : Collège des médecins de famille du Canada, Green Shield Canada, Conseil des arts de l’Ontario, The Amethyst Committee, Musée des beaux-arts du Canada, Panel des régions de Radio-Canada et comité régional de Windsor d’Aide juridique Ontario. Son engagement a pris bien d’autres formes au sein de la collectivité. Elle a été élue membre du conseil scolaire francophone, elle a été membre du comité Athena de la Chambre de commerce et ancienne membre du club Rotary.